Publié par Maurice Nadeau en 1985, ce premier roman, Elle voulait voir la mer..., a obtenu le prix populiste l’année suivante. La presse en a parlé, en particulier Bernard Geniès qui a écrit dans Le Monde : « Des milliers de femmes pourraient se reconnaître en elle pour qui l’avenir demeure un refuge inespéré, un coin de ciel bleu dans la grisaille du quotidien. Oui, tout cela est banal et Ada nous en convainc parfaitement. Mais son écriture dit autre chose. Entre les mots, au détour des phrases s’élève une voix cassée par la nostalgie, le mal de vivre, la disparition des êtres chers. (…) On aimerait pleurer en lisant, tant les larmes consolent parfois d’avoir les pieds sur terre. La simplicité de son récit lui donne sa grandeur, son relief. »

 

Résumé :

Emigrée en banlieue parisienne et fille de maçon piémontais, Rénata est partagée entre deux mondes. Employée de bureau dans une grande entreprise, elle rêve d'accéder à la culture et de s'épanouir. En mai 1968, elle et son mari ouvrier sont portés par la vague d'espoir suscitée par les événements. Mais leurs attentes sont vite déçues. Prix populiste 1986. Lire des extraits


Née Ada Rita Franca Ruata, en écriture devenue Renata Ada Ruata.

À l’automne 1948, je nais dans un village du Nord de l’Italie, à quelques kilomètres d’Alba, royaume de la truffe blanche, pays de Cesare Pavese et de Beppe Fenoglio....

Lire la biographie complète sur :

www.ada-ruata.com